Le livre perdu des sortilèges, tome 1

« Diana Bishop est la dernière d’une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé   depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires » (Quatrième de couverture)

 

Un jour, elle emprunte un manuscrit alchimique à la bibliothèque de l’université. Une fois qu’elle a emprunté ce livre, la plupart des démons, sorcières et vampires se mettent à la surveiller.

 

Heureusement, elle tombe sur un vampire, nommé Matthew Clairmont, qui décide de la protéger.

 

Bonne histoire. L’écriture est profonde et intéressante à lire.

 

Exemple : « Je laissais glisser le contenu de la première coquille dans ma bouche, qui se remplit de toutes les saveurs de l’Atlantique. […]
Le parfum de violettes me submergea. À la première gorgée, j’eus l’impression de boire du velours. »

 

Il y a maintenant une série télévisée (A Discovery of Witches) qui a été faite sur cette série de romans.

2488
Source de l’image : Hypnoweb.net

 

Source de l’image à la une : Booknode.com

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s