Art sauvage

« Dans un quartier délabré, Victor découvre une surprenante mise en scène. Malgré son aspect morbide, l’installation le fascine. Aucun doute, il s’agit de l’œuvre d’un auteur anonyme. Cet art sauvage est pourtant le début de révélations plus sinistres. » (Quatrième de couverture)

L’art furtif est un type d’art dans lequel les œuvres sont exposées dans des endroits inhabituels (donc pas dans les musées ou les galeries). Elles peuvent être exposées dans la rue ou dans une propriété privée.

La mise en scène dont il est question dans l’histoire est celle d’une mariée en plastique étendue sur un lit. Cette mariée a des marques d’étranglements. Une fois qu’il l’a vu, Victor a voulu garder cette œuvre en souvenir. Il l’a analysé et a imaginé toutes sortes de théories, dont la création de Frankenstein.

Ensuite, il publie ses analyses sur son blog. Puis, une galeriste l’approche et lui fait une proposition. Elle lui propose de faire analyser l’œuvre par une psychanalyste afin d’avoir son point de vue. Elle lui demande également de tenter de retrouver l’auteur de l’œuvre. En échange, elle lui offre d’exposer à la fois l’œuvre et ses interprétations.

Peu de temps après, une autre œuvre apparaît du même auteur anonyme. Celle-ci vient confirmer la théorie de Victor selon laquelle ce sont des reproductions de meurtres dans la littérature (la femme de Frankenstein, un meurtre d’une histoire d’Edgar Allen Poe).

Plus il s’intéresse à ces œuvres, plus le malaise s’installe. Des choses désagréables lui arrivent. Une voiture le suit, une personne (probablement l’auteur anonyme) s’introduit de nombreuses fois chez lui par effraction, un conducteur d’une voiture tente de le renverser, des meurtres se retrouvent liés aux œuvres, etc. Victor devient de plus en plus nerveux et fait des cauchemars. Il a peur et est intrigué à la fois.

Une histoire captivante qui sort de l’ordinaire. Elle se distingue de la plupart des livres d’horreur que j’ai lus. L’identité du tueur en série est surprenante ! Beaucoup de suspense et d’intensité.

Source de l’image à la une : Livraddict.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s