Insaisissable, tome 4 : Crois en moi

Juliette a tué le Commandant suprême (qui est aussi le père de Warner, Adam et James) et a vaincu son armée. Par la suite, elle s’est autoproclamée Commandante suprême et a mis fin à la guerre. Ils étaient prêts. Elle et ses amis s’attendaient à un soulèvement, à une riposte, à retourner en guerre. Cependant, rien de tout cela n’est arrivé. Il s’en est suivi des jours de calme. Continuer à lire … « Insaisissable, tome 4 : Crois en moi »

Insaisissable, tome 3 : Ne m’abandonne pas

« Je suis insaisissable. Je veux t’appartenir. Je ne te fais pas confiance. Je m’en remets à toi. La terre tremble. Mon cœur aussi. Je leur serai fatale. Je te suis vitale. Le monde se meurt. Je meurs sans toi. Le Point Oméga a été détruit. La rébellion est écrasée et Juliette ignore si ses amis, ou même Adam, l’homme qu’elle aime, ont survécu. Sa volonté de renverser la dictature du Rétablissement n’en est que renforcée. Continuer à lire … « Insaisissable, tome 3 : Ne m’abandonne pas »

Insaisissable, tome 2 : Ne m’échappe pas

Juliette, Adam et son frère James se sont réfugiés au Point Oméga. C’est un endroit qui abrite un groupe de rebelles qui ont des pouvoirs. 56 personnes qui ont des pouvoirs. Ils se rebellent contre le Rétablissement et contre le Commandant suprême (qui est aussi le père de Warner). Continuer à lire … « Insaisissable, tome 2 : Ne m’échappe pas »

Insaisissable, tome 1 : Ne me touche pas

« Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une cellule à l’intérieur d’une forteresse pour un accident. Un crime. 264 jours sans parler ni toucher personne. » (Source : Livraddict) Elle a un lit, une couverture, un seul repas (immangeable) par jour et une douche de temps en temps dans le noir. Ses seules distractions sont d’écrire dans son carnet et de regarder dehors par l’unique fenêtre de sa cellule. Continuer à lire … « Insaisissable, tome 1 : Ne me touche pas »

Interfeel, tome 1

Interfeel est un réseau social où tout le monde partage ses émotions en tout temps. Cela fait aussi en sorte que les personnes ressentent les émotions des autres. Assez rapidement dans le récit, on fait la découverte troublante que quand une personne se déconnecte d’Interfeel, les personnes à proximité ne ressentent plus rien. Comme si sans ce réseau social les émotions cessent d’exister. Comme si les gens ne ressentaient plus leurs émotions par eux-mêmes… Autrement dit, les personnes vivraient leurs émotions par procuration, à travers les autres. Toute leur personnalité serait basée sur ce réseau social… Continuer à lire … « Interfeel, tome 1 »